• youtube
Žak Prever – TA LJUBAV

Žak Prever – TA LJUBAV

  • Posted on: 23/03/2019
  • By:

TA LJUBAV

Ta ljubav
Tako snažna
Tako krhka
Tako nežna
Tako beznadežna
Ta ljubav kao lep dan lepa
I zla kao vreme
U vreme nepogode
Ta ljubav tako istinita
Ta ljubav tako lepa
Tako srećna
Tako slepa
Tako smešna
Tako neutešna
Što drhti od straha kô dete u mraku
Ta ljubav
Tako sigurna u sebe
Kô miran čovek u noći
Ta ljubav koja je plašila druge
Koja ih je činila sedim
Koja ih je činila bledim
Ta ljubav čekana u zasedi
Jer smo I mi vrebali nju
Gonjena ranjena gažena zaboravljena poražena
Jer smo je gonili gazili zaboravljali porazili
Ta ljubav
Još uvek živa
Ljubav moja
I ljubav tvoja
Ta ljubav koja je bila
Ta ljubav uvek nova
I koja se nije nikad izmenila
Istinita kao biljka
Uzdrhtala kao ptica
Topla i živa kô letnja ravnica
Mi možemo sad oboje
Otići i vratiti se
Možemo zaboraviti
I ponovo zadremati
Buditi se patiti
I sedeti i spavati
O smrti sanjati
Buditi se i smešiti
Smejati se i grešiti
Ostaje nam naša ljubav
Tvrdoglava kao kljuse
Živa kao žudnja živa
Okrutna ko uspomena
Glupa kao kajanje
Hladna kao hladna stena
I ko lep dan lepa
Krhka kao dete
Gleda nas sa smeškom
Govori bez reči
Slušam je drhteći
I vičem
I vičem za sebe
I vičem
Vičem za sebe
Preklinjem te
Za sebe za tebe
Za sve druge koje ne poznajem
Ostani
Ostani tu gde jesi
Tu gde si nekad sejala jeresi
Ostani I ne miči se
Ne odlazi
Mi koji smo voleli
Mi smo te zaboravili
Mi smo te preboleli
Al’ ti nas zaboraviti nemoj
Jer mi tebe samo na zemlji imamo
Ne daj da se sledimo
Iz bilo kojih dalekih daljina
Iz bilo kojih pokrajina
Daj nam znak života
A negde kasnije kraj nekog čestara
U šumi sećanja
Ljubavi prastara
Pojavi se iznenada
I pruži nam ruku
Spasi nas.

Žak Prever, Izabrane pesme
~
Jacques Prévert – Cet Amour

Cet amour
Si violent
Si fragile
Si tendre
Si désespéré
Cet amour
Beau comme le jour
Et mauvais comme le temps
Quand le temps est mauvais
Cet amour si vrai
Cet amour si beau
Si heureux
Si joyeux
Et si dérisoire
Tremblant de peur comme un enfant dans le noir
Et si sûr de lui
Comme un homme tranquille au milieu de la nuit
Cet amour qui faisait peur aux autres
Qui les faisait parler
Qui les faisait blémir
Cet amour guetté
Parce que nous le guettions
Traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Parce que nous l’avons traqué blessé piétiné achevé nié oublié
Cet amour tout entier
Si vivant encore
Et tout ensoleillé
C’est le tien
C’est le mien
Celui qui a été
Cette chose toujours nouvelles
Et qui n’a pas changé
Aussi vraie qu’une plante
Aussi tremblante qu’un oiseau
Aussi chaude aussi vivante que l’été
Nous pouvons tous les deux
Aller et revenir
Nous pouvons oublier
Et puis nous rendormir
Nous réveiller souffrir vieillir
Nous endormir encore
Rêver à la mort
Nous éveiller sourire et rire
Et rajeunir
Notre amour reste là
Têtu comme une bourrique
Vivant comme le désir
Cruel comme la mémoire
Bête comme les regrets
Tendre comme le souvenir
Froid comme le marbre
Beau comme le jour
Fragile comme un enfant
Il nous regarde en souriant
Et il nous parle sans rien dire
Et moi j’écoute en tremblant
Et je crie
Je crie pour toi
Je crie pour moi
Je te supplie
Pour toi pour moi et pour tous ceux qui s’aiment
Et qui se sont aimés
Oui je lui crie
Pour toi pour moi et pour tous les autres
Que je ne connais pas
Reste là
Là où tu es
Là où tu étais autrefois
Reste là
Ne bouge pas
Ne t’en va pas
Nous qui sommes aimés
Nous t’avons oublié
Toi ne nous oublie pas
Nous n’avions que toi sur la terre
Ne nous laisse pas devenir froids
Beaucoup plus loin toujours
Et n’importe où
Donne-nous signe de vie
Beaucoup plus tard au coin d’un bois
Dans la forêt de la mémoire
Surgis soudain
Tends-nous la main
Et sauve-nous.

Extrait de Jacques Prévert, Paroles, Paris, Gallimard, 1946